Responsable de l’axe : Delphine Ackermann
Maître de conférences en histoire grecque
✉  delphine.ackermann@univ-poitiers.fr

Cet axe réunit les chercheurs travaillant sur l’épigraphie des cités des mondes classiques, aussi bien dans la sphère culturelle grecque que dans l’Occident latin. En tant qu’étude des textes écrits sur support durable, cette discipline relève autant de l’histoire que de l’archéologie, à l’image du laboratoire HeRMA.
Pratique éminemment culturelle, l’épigraphie transcrit, dans son langage et avec ses codes, l’expérience vécue par les différents acteurs des cités. L’étude des inscriptions permettent ainsi de pratiquer une histoire incarnée, en allant au plus près des individus, même les plus modestes. Il s’agit dès lors d’utiliser les inscriptions comme sources d’une histoire sociale, religieuse, institutionnelle, économique de l’Antiquité gréco-romaine, dans un dialogue perpétuel avec les autres types de sources.

Ces actions de recherche sont menées conjointement par plusieurs membres de l’équipe dont les compétences complémentaires apportent des données contribuant à plusieurs autres axes du laboratoire. Une attention particulière est portée à l’épigraphie de terrain, par la constitution de corpus d’inscriptions, qui forment l’ossature sur laquelle s’appuient les travaux de bon nombre d’historiens et d’archéologues.
Par ailleurs, le souci de former la relève dans cette discipline exigeante se traduit par un engagement important dans la formation des jeunes chercheurs au métier d’épigraphiste.

Corpus épigraphiques et histoire

Le métier d’épigraphiste : formations en épigraphie

Activités scientifiques de l'axe