Delphine Ackermann (HeRMA / Université de Poitiers) participe à la fouille archéologique d'Amarynthos depuis 2007 et étudie les inscriptions avec D. Knoepfler depuis 2017.

Le sanctuaire d’Artémis Amarysia à Amarynthos était le principal lieu de culte de la cité d’Érétrie, et plus largement de toute l’île d’Eubée. Depuis 2013, la fouille de l’ESAG sur ce site a livré plusieurs inscriptions qui, peu à peu, lèvent le voile sur la vie du sanctuaire, principalement à l’époque hellénistique. L’étude de ces inscriptions et la constitution d’un corpus permettront d’étendre les connaissances sur la fréquentation de ce lieu sacré et sur les pratiques religieuses et sociales qui s’y déroulaient.

 

Principales productions scientifiques

• D. Ackermann, D. Knoepfler, A. Karapaschalidou, Theurillat, Th., Fachard, S., Baeriswyl, Ph., « Amarynthos 2014”, Antike Kunst 58, 2015, p. 143-150 (axe 2)

• D. Ackermann, D. Knoepfler, A. Karapaschalidou A., Theurillat, Th., Krapf, T., « Amarynthos 2015 », Antike Kunst 59, 2016, p. 95-102 (axe 2)

 

Inscription honorifique des Érétriens dédiée à la triade artémisiaque, trouvée en 2017. Photo ESAG