Recherches menées par Nicolas Tran (HeRMA / Université de Poitiers).

Présentation

Cette thématique de recherche en épigraphie des Gaules, menée par N. Tran, prend trois directions complémentaires :
• Contribution aux Inscriptions Latines d’Aquitaine (ILA), entreprise scientifique lancée il y a plus de vingt ans par l’Institut Ausonius de l’université Bordeaux-Montaigne. Le corpus de la cité des Pictons est en préparation, avec la collaboration de Jean Hiérnard. L’équipe HeRMA est par ailleurs partie prenante du projet « Memoria in aeternum ? Le recyclage des pierres tombales romaines dans le bâti aquitain depuis l’Antiquité ».
• Contribution au projet « Inscriptions de Gaule entre Antiquité et Moyen Âge (ive – viiie siècles) » (IGAMA), qui fera dialoguer les épigraphistes antiquisants et médiévistes. Dirigé par Cécile Treffort (CESCM, Poitiers), ce projet repose sur la collaboration des MSH de Poitiers, Bordeaux et Aix-en-Provence.
• Poursuite de l’étude des inscriptions de la Gaule méridionale, notamment en collaborant à la rédaction des Inscriptions Latines de Narbonnaise.

 

Principale production scientifique

• N. Tran, avec M. Monteil, I. Bertrand, C. Doulan, J. Durand, G. Tendron, « Processus de mise en œuvre, formes et rythmes de la monumentalisation urbaine dans la cité des Pictons », dans A. Bouet (éd.), Monumental ! La monumentalisation des villes de l’Aquitaine et de l’Hispanie septentrionale durant le Haut-Empire. Actes du colloque de Villeneuve-sur-Lot, 10-12 septembre 2015, Bordeaux, 2016, p. 141-193.