Thèse de doctorat en Histoire antique préparée par Damien Delvigne, sous la direction de Nicolas Tran (HeRMA, Université de Poitiers).

• Date de dépôt du sujet : octobre 2018

 

 

Présentation du thème de recherche

Le poids des hommes. Les acteurs impliqués dans la production et l’utilisation des poids du Haut-Empire romain à travers les exemples d’Ostie et des sites vésuviens

Objets du quotidien situés à la confluence des dimensions artisanale, commerciale et institutionnelle, les poids antiques forment un matériel très riche, qui a pourtant été sous-exploité par les historiens. La dispersion du matériel et le peu d’informations disponibles empêchent toute perspective globale et formulation d’hypothèses sérieuses. En premier lieu, le contexte archéologique fait le plus souvent défaut. La cité d’Ostie et les sites vésuviens offrent un contexte très précis, nous permettant ainsi de comprendre les modalités d’utilisation et de production des poids. Notre thèse, financée par le F.R.S.-FNRS depuis octobre 2019, vise à étudier ces objets à travers les acteurs qui les produisaient, les diffusaient, les utilisaient et les contrôlaient. Cette perspective nous donne un bel aperçu de la structure des échanges et de l’administration du commerce autour d’un dialogue constant entre les différents niveaux de la hiérarchie sociale, mais aussi entre Rome et les cités.

Je suis également membre du projet Pondera Online, qui vise à réunir en une base de données en open access tous les poids antiques et médiévaux, du VIe s. av. n. è. à la fin de la période byzantine (https://pondera.uclouvain.be/).

 

École doctorale

ED 612 Humanités – Université confédérale Léonard de Vinci