Forum international organisé dans le cadre de l'exposition Cités millénaires. Voyage virtuel de Palmyre à Mossoul, en partenariat entre l'Institut du monde arabe, le Musée du Louvre et en collaboration avec l’Unesco, L’Œuvre d’Orient et la mission archéologique française de Libye.

• 11 octobre 2018

• Paris, Institut du monde arabe

 

 

Présentation

L’objectif de la journée est de dresser un état des lieux des sites historiques de quatre pays impactés par des conflits à répétition.
Le forum s’articule autour de trois thématiques majeures : prévenir, agir et reconstruire. A travers deux tables rondes, des experts et spécialistes du patrimoine issus de différentes disciplines se pencheront sur le travail de reconstruction et de sauvegarde entrepris jusqu’à présent, en vue de rebâtir la mémoire patrimoniale de ces sites en Irak, Syrie, Yémen et Libye.

 

Programme

Introduction

11h / 12h

Jack Lang, président de l’Institut du monde arabe
Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre et président du Comité scientifique de l’Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones en conflit (ALIPH),
Mechtild Rössler, directrice de la division du patrimoine et du Centre du patrimoine mondial (UNESCO),
Valéry Fréland, directeur exécutif de l’Aliph

 

Présentation de l’exposition

12h / 12h30

Yves Ubelman, président et cofondateur d’Iconem,
Aurélie Clemente-Ruiz, directrice du département des expositions à l’IMA

 

Table ronde Libye-Yémen

14h / 16h15

Président de séance :

Vincent Michel, professeur d’Archéologie de l’Antiquité classique d’Orient. Directeur du Département d’Histoire de l’art et archéologie et du laboratoire HeRMA EA 3811 – Université de Poitiers.
Il est également directeur de la mission archéologique française pour la Libye Antique (MAFLA-CERLA).

Intervenants :

Mohamed Fallos, directeur du Département des Antiquités

Hafed Walda, conseiller culturel auprès de la délégation libyenne à l’Unesco
Il faisait partie du département des études classiques du King College de Londres, et de la mission archéologique de Leptis Magna.

Claude Sintès, directeur du musée d’Arles Antique ; membre de la Mission archéologique française en Libye de 1986 jusqu’à 2003.
Il y a conduit les fouilles sous-marines du port d’Apollonia près de Cyrène et publié plusieurs articles et ouvrages sur l’art et l’architecture de la Libye antique. Des missions d’expertises et de collaborations internationales l’ont mené en Tunisie, Algérie, Espagne, etc.

Ezeddin Ahmad Omar Fagi, contrôleur du site et du musée de Leptis Magna, Département des Antiquités de Libye

Fatima al-Baydani Alzawiya, chercheure yéménite indépendante
Elle s’est consacrée à la collecte du patrimoine culturel immatériel au Yémen entre 1979 et 2015. Réfugiée politique, elle est soutenue dans le cadre du programme PAUSE, le programme d’aide à l’accueil en urgence des scientifiques en exil porté par le Collège de France. Chercheure associée au CEFAS, elle doit publier en 2018 un ouvrage sur les contes yéménites. Elle travaille également avec l’UNESCO. Elle a fondé l’Institut Aydanoo.

Marylène Barret-Audouin, experte international en patrimoine culturel – chargée de la coopération patrimoine culturel à l’Ambassade de France au Yémen de 2003 à 2009 et au Consulat Général de France à Jérusalem avec le Ministère du Tourisme et des Antiquités de Palestine de 2010 à 2015

Jérémie Schiettecatte, spécialiste de l’archéologie de l’Arabie préislamique – Laboratoire d’études sémitiques anciennes, UMR 8167 Orient et Méditerranée, CNRS, Paris (en 2009) – chargé de recherches au CNRS

 

Table ronde : Mossoul, Palmyre, Alep

16h30 / 18h45

Président de séance :

Patrick Maxime Michel, assyrologue, professeur à l’Université de Lausanne (chargé de recherche/chef de projet) – directeur du projet Collart-Palmyre, spécialiste en droit du patrimoine

Intervenants :

Faisal Jaber, archéologue irakien
Vivant à Mossoul, il a créé une organisation de sauvegarde du patrimoine. Directeur du Gilgamesh Center for Antiquities and Heritage Protection, fondé le 1er février 2015 pour la protection des antiquités et du patrimoine culturel en Irak.

Charles Personnaz, historien, chargé de mission pour le patrimoine et la culture à L’Œuvre d’Orient (association d’aide et de soutien aux Chrétiens d’Orient).

Pascal Maguesyan
Il est depuis juin 2017 chargé de mission de l’association MESOPOTAMIA qui réalise un inventaire patrimonial et testimonial des minorités en Irak :  ancien journaliste, co-auteur de films documentaires, photographe et conférencier, Pascal Maguesyan est également l’auteur de plusieurs livres.« Chrétiens d’Orient : ombres et lumières », éditions Thaddée, 2013, « Anaphora, sentier de vie », éditions Anafora (Egypte), 2014, « Sur le chemin de Guiragos », éditions Union Internationale des Organisations Terre et Culture, 2017.

Faraj-Benoit Camurat, fondateur et directeur général de l’association humanitaire, fraternité en Irak.
Il se rend plusieurs fois par an en Irak. Diplômé de Sciences-Po et HEC, il travaille aujourd’hui dans une banque française. L’association Fraternité en Irak est composée de jeunes professionnels et étudiants soucieux de la situation des minorités religieuses d’Irak.

Nada Al Hassan, chef de l’Unité Etats arabes au comité du patrimoine mondial de l’UNESCO.
Après avoir collaboré avec des architectes en chef des monuments historiques en France, Nada AL HASSAN a travaillé sur la conservation et la gestion du patrimoine au Moyen-Orient, en tant que responsable du patrimoine culturel au sein du projet Bethléem 2000, avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et l’Autorité palestinienne. Par la suite, elle a dirigé un programme de développement du tourisme culturel financé par l’Union européenne, en Syrie. Elle a rejoint l’UNESCO en 2005, où elle a géré de grands projets de conservation architecturale en Éthiopie et a travaillé à la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial en Afrique et dans la région arabe.

Jean-Claude David (texte lu in absentia), chercheur au CNRS, Laboratoire Archéorient, Maison de l’Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux.
Les travaux de M. David portent sur les villes du Moyen-Orient arabe, notamment en Syrie, à Alep, mais aussi à Damas, Homs et Hama.