Centre Jean Bérard, 2011

Nicolas Monteix, Nicolas Tran (dir.), 2011
avec les contributions de Hélène Dessales, Domenico Esposito, Miko Flohr (et al.)

• Centre Jean Bérard, 2011
Collection du Centre Jean Bérard, 37
Archéologie de l’artisanat antique, 5
ISBN : 978-2-918887-09-6
Publication numérique : https://books.openedition.org/pcjb/5079

 

 

Présentation

Les grands artisans l’appelèrent toujours maître, il n’en fut aucun de plus savant », affirme l’épitaphe célèbre d’un charpentier arlésien (CIL XII, 722). Reconnues par ses pairs, ses connaissances techniques devaient également transparaître dans ses réalisations disparues.
Si toute production – matérielle et immatérielle – est le fruit de la mise en œuvre d’un savoir, acquis par apprentissage et constitutif de l’identité sociale de ses détenteurs, il est possible d’éclairer l’artisanat romain sous un jour nouveau.
Croisant les approches, confrontant l’archéologie des techniques et l’histoire du travail, les contributions rassemblées dans cet ouvrage pluridisciplinaire ambitionnent de procéder à une redéfinition des notions d’artisanat et d’artisans moins fondées sur les types de productions que sur la connaissance et la maîtrise de gestes spécifiques à chaque métier.