Maison de l’Orient et de la Méditerranée éditions, 2013

Nadine Dieudonné-Glad, Michel Feugère et Mehmet Önal, 2013

• Maison de l’Orient et de la Méditerranée
TMO – Série recherches archéologiques, 64
439 pages
ISBN : 978-2-35668-039-6

Présentation

Cet ouvrage constitue la publication monographique des objets issus des fouilles franco-turques de Zeugma, c’est-à-dire toutes les trouvailles mobilières à l’exclusion de la vaisselle en terre cuite, des monnaies et des empreintes de sceaux, étudiées par ailleurs. Il regroupe 1 669 objets de toutes tailles, de matériaux et de dates diverses, allant de perles minuscules jusqu’à un avant-train de char… Cet ouvrage touche donc tous les domaines de la vie quotidienne à Zeugma, et en révèle des aspects par ailleurs méconnus ou difficiles à documenter.

Car les objets parlent. Analysés dans leur contexte – celui d’une ville-frontière romaine, et parfois celui des maisons où ils étaient utilisés –, identifiés, interprétés, replacés dans un ensemble culturel plus large, ils nous mettent en contact direct avec les habitants de Zeugma, nous plongeant notamment dans les dernières heures de la ville quand, en 253 de notre ère, les habitants durent fuir devant les troupes sassanides de Shapur Ier. La ville fut pillée, et si elle retrouva ensuite une partie de sa population, elle ne retrouva pas la place qu’elle occupait autrefois dans l’administration de la Syrie romaine.

Sont évoqués ici, tour à tour, à partir de séries abondantes et souvent exceptionnelles, la parure, le vêtement et la toilette des habitant(e)s ; l’équipement domestique de la maison et de ses aménagements, notamment le mobilier ; les activités diverses, allant de la cuisine aux jeux d’enfants, sans oublier les découvertes spectaculaires d’armement romain, abandonné par les vigiles qui assuraient la sécurité d’un important personnage de la cité. Dans leur diversité, les objets de Zeugma ouvrent une fenêtre sur l’intimité des habitants, romains et orientaux, d’une ville antique des bords de l’Euphrate au début de notre ère.

Ouvrage de Nadine Dieudonné-Glad, maître de conférences habilitée à diriger les recherches à l’université de Poitiers (laboratoire HERMA) ; elle travaille sur tous les aspects de l’artisanat du fer et en particulier sur la technologie et l’archéologie des mobiliers, notamment à l’époque romaine. Michel Feugère, chercheur au CNRS (laboratoire ArAr), spécialiste de l’artisanat et des petits mobiliers. Au cours de sa carrière, il a publié de très nombreuses séries d’objets de matériaux variés, analysés tant du point de vue technique que typologique ou fonctionnel et Mehmet Önal, maître de conférences à l’université de Sanlıurfa. Pendant des années il a fouillé le site de Zeugma, en collaboration notamment avec les équipes françaises ; il a également effectué de nombreuses fouilles archéologiques dans les régions de Gaziantep et de Şanlıurfa.

Avec les contributions de Renaud Bernadet, conservateur restaurateur indépendant d’objets archéologiques, spécialisé dans le traitement des métaux. Il a travaillé pour de nombreux projets internationaux de fouilles, intervenant directement sur les sites archéologiques (Zeugma, Butrint, Aapravasi Ghat, Stromboli…), Jean-Baptiste Yon, chercheur au CNRS (labopratoire HiSoMA). Ses recherches portent sur les populations et les sociétés de l’Orient romain et une préface de Catherine Abadie-Reynal, professeur d’archéologie classique à l’université Lumière Lyon 2. Elle étudie plus particulièrement les phénomènes d’acculturation liés à l’arrivée des Romains en Grèce et au Moyen-Orient, et dirige la mission de Zeugma-moyenne vallée de l’Euphrate.