Presses universitaires de Rennes, 2014

Lydie Bodiou, Marlaine Cacouault-Bitaud et Ludovic Gaussot (dir.), 2014

• Presses universitaires de Rennes
236 pages
ISBN : 978-2-7535-2873-4

 

 

Présentation

Dans quelle mesure les «lois» du genre, les normes et les contraintes qui définissent le féminin et le masculin et assignent les conduites et les identités des femmes et des hommes sont-elles rigides, implacables, ou au contraire flexibles, modulables ?
Comment interpréter des conduites individuelles ou collectives lorsqu’elles semblent s’écarter à première lecture des prescriptions et des comportements attendus? En quoi certains écarts aux normes genrées ouvrent-ils la voie à de nouveaux rapports interindividuels et sociaux, en quoi permettent-ils aux rapports de genre de perdurer? Telles sont notamment les questions auxquelles les textes rassemblés dans cet ouvrage essaient de répondre, en explorant des configurations singulières au sein desquelles ces rapports de genre se construisent, évoluent et changent de forme, dans des espaces a priori familiers (l’école, le travail, la vie conjugale…) ou plus étrangers (La Révolution de 1789, le régime de Vichy…). En sollicitant les points de vue de l’anthropologie, de la sociologie et de l’histoire, de la psychanalyse et de la philosophie, il s’agit donc d’étudier empiriquement les processus de transmission et de transgression du genre.