L’Harmattan, 2011

Lydie BodiouFlorence GherchanocValérie HuetVéronique Mehl, 2011

• L’Harmattan
Collection Histoire, Textes, Sociétés
304 pages
ISBN : 978-2-296-55464-1

 

 

Présentation

Fards, bijoux, voile, sandales, parfums, tatouages sont certes des parures et des artifices, des subterfuges mais, autant que des mots et des gestes, ils révèlent et dévoilent l’individu, le genre, l’appartenance à un statut et à un groupe ou, au contraire, suffisent au premier coup d’œil à rejeter tous ceux qui, en Grèce, en Étrurie et à Rome, ne connaissent ou ne respectent pas les codes relatifs aux manières d’être et en jouent. Loin d’être des futilités, ils exposent une société dans le jeu des apparences et,
en cela, ils constituent des outils de lecture efficients qui donnent au corps, comme objet historique, toute son importance.
Réunies autour de trois axes : les parures et la préparation des corps ; les identités entre apparence et ambiguïté ; les parures et le kosmos, de l’harmonie au désordre, les contributions rassemblées dans cet ouvrage montrent comment le corps paré de ses ornements, de ses objets et de ses artifices dit la condition humaine dans ses hiérarchies et ses cloisonnements. Il séduit, attire et fascine comme il dérange. Les parures et les artifices sont ainsi autant de manières d’exposer, par le corps et sur le
corps, l’être et le paraître des Anciens.