Quatrième rencontre scientifique organisée par Vincent Michel, sous l'égide du laboratoire HeRMA et de la MSHS (Axe 4 - Les patrimoines en danger) de l'Université de Poitiers, en collaboration avec l'Espace Mendès France.

• Jeudi 17 décembre 2020 – 9h / 17h30

• En visioconférence
Accès gratuit, sur inscription : https://emf.fr/billetterie/?event_id=299845

 

 

Présentation

La 4e journée d’étude organisée par le laboratoire HeRMA de l’Université de Poitiers et l’Espace Mendès France, sous l’égide de la MSHS (Axe 4) « Patrimoine en danger – lutte contre le trafic illicite des biens culturels », a pour thème l’utilisation des nouvelles technologies dans la lutte contre le trafic illicite des biens culturels. Il s’agit de réfléchir sur les moyens de documenter, d’étudier mais aussi de tracer et de surveiller les biens culturels provenant du trafic illicite sur les marchés de l’art et de croiser les actions des principaux acteurs engagés dans cette lutte, dans le cadre d’un dialogue concerté et interdisciplinaire, « de l’identification des objets jusqu’à la judiciarisation des affaires ».

Cette table ronde rassemblera des archéologues, des membres d’institutions patrimoniales, des enquêteurs, des représentants des différents ministères (Affaires étrangères, Armées, Culture, Finances, Intérieur, Justice). Les communications porteront sur les outils et les méthodes, dans une approche transversale et pluridisciplinaire, de lutte contre le trafic illicite de biens volés et pillés, détruisant ou confisquant ainsi des pans entiers de notre patrimoine et nourrissant une économie de prédation depuis la petite délinquance jusqu’aux réseaux criminels.

 

Programme

• 9h10 – Vincent Michel, Professeur d’Archéologie de l’Antiquité classique d’Orient, Directeur du laboratoire HeRMA, Mission archéologique française de Libye (MAFL) et d’Hébron (MAFH)
Introduction

 

Leçon inaugurale : Défis et opportunités pour l’Intelligence Artificielle dans la lutte contre le trafic illicite de biens culturels

9h15 / 9h40

Isabelle Ryl, INRIA, directrice de PRAIRIE

 

Enjeux économiques, culturels et sécuritaires

9h40 / 12h40

Présidence de séance : Axel Bérengier, Chargé de mission Patrimoine et biens culturels, Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères

• 9h40 – Corrado Catesi, coordinateur, Unité des œuvres d’art, Interpol
Nouvel outil d’Interpol dans la lutte contre le trafic illicite des biens culturels

• 10h – Thomas Leclaire, capitaine de police, chef du SIRASCO à l’Office Central de lutte contre le trafic illicite des Biens Culturels (OCBC)
Les enjeux des nouvelles technologies dans la lutte contre le trafic de biens culturels

• 10h20 – Christophe Verbois, inspecteur régional des douanes (IR3), Direction générale des douanes et droits indirects
Le rôle des douanes dans la lutte contre le trafic illicite des biens culturels

• 10h40 – Discussion et pause

• 11h15 – Guilhem Roger, adjoint au chef de bureau, lutte contre la criminalité financière, Ministère de l’Économie et des Finances
L’argent du trafic des biens culturels : enjeux des nouvelles technologies pour prévenir, détecter et poursuivre

• 11h35 – Laura Jacob, conseiller juridique, Direction des affaires juridiques du Ministère des armées
Le rôle du ministère des armées dans la protection du patrimoine culturel

• 11h55 – Sophie Delepierre, responsable du département protection du patrimoine et formation, International Council of Museum (ICOM)
Réflexions sur les outils de l’ICOM en matière de lutte contre le trafic illicite de biens culturels : efficacité, complémentarité, évolution

• 12h15 – Conclusion

 

Traçabilité, plateformes et bases de données

14h / 15h30

Présidence de séance : Marine Lechenault, European Project Manager – NETCHER H2020

• 14h – Laure Chevalier, spécialiste des méthodes d’expertise d’œuvres d’art (AGALMATA), expert Provenances et traçabilité (UFE /NETCHER H2020)
Les outils technologiques au service de la traçabilité des objets d’art : procédures et pièges attachés

• 14h20 – Claire Chastanier, adjointe au sous-directeur des collections, direction générale des patrimoines, Ministère de la Culture
Les bases de données du ministère de la culture

• 14h40 – Antoine Benoist, Gestionnaire de projet, Centre de recherche de l’ENSP, Lyon et Corinne Chartrelle, ancien directrice-adjointe de l’OCBC, experte, projets européens
Netcher : collaboration à travers une plateforme d’échange

• 15h – Maxence Garde, conservateur, Département d’Égypte et du Soudan, British Museum
Circulating Artefacts (CircArt) – une plateforme globale contre le trafic d’antiquités pharaoniques

• 15h20 – Discussion – Pause

 

Exemples d’applications à l’histoire de l’art et à l’archéologie

15h45 / 16h45

• 15h45 – Morgan Belzic, chargé de recherche INHA, EPHE-CERLA
Sur la piste des œuvres antiques (Programme INHA/Louvre)

• 16h05 – Régis Robineau, Coordinateur technique de Biblissima (Campus Condorcet, EPHE des – PSL)
Reconstitution virtuelle de collections et artefacts du patrimoine culturel : le cas de Biblissima et l’apport des technologies IIIF

• 16h25 – Jérôme Plain, professeur, directeur adjoint à l’Université de Technologie de Troyes
Perspectives apportées par les nanotechnologies pour le marquage des artefacts archéologiques

 

Leçon conclusive : Unir les expertises pour lutter contre les trafics illicites de biens culturels

16h45 / 17h05

Patrice Le Loarer, directeur général de PARCS, associés-fondateur, et Tristan Cadenat, gestionnaire de projet Prévision, Centre de recherche de l’École Nationale Supérieure de la Police (ENSP)

• 17h05 – Discussion conclusive