Une exposition produite par la Drac Poitou-Charentes, le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême et les Éditions FLBLB. Commissaires et scénographes : Grégory Jarry, Lucie Castel, Nicole Augereau, assistés de Fabrice Pressigou. Conseiller historique : Philippe Mainterot (HeRMA / Université de Poitiers).

• du 30 janvier au 4 mars 2020

• Angoulême, 47e édition du Festival international de la bande dessinée
Quartier Jeunesse

 

 

Présentation

Cette exposition constituée de dioramas permet de s’immerger dans les pérégrinations de Giambattista et Sarah Belzoni, explorateurs du début du XIXe siècle, dont les aventures hautes en couleur ont été racontées dans la bande dessinée Voyage en Égypte et en Nubie de Giambattista Belzoni, parue aux éditions FLBLB.

Bande dessinée historique en trois volumes, Voyage en Égypte et en Nubie de Giambattista Belzoni de Grégory Jarry, Lucie Castel et Nicole Augereau adapte les récits de voyage des explorateurs Giovanni Battista et Sarah Belzoni, publiés en 1821, et raconte l’avènement de l’égyptologie à une époque où cette discipline tenait plus du pillage que de la recherche historique.

Dans cette épopée menée tambour battant, Giovanni Battista Belzoni, saltimbanque de deux mètres de haut, et son épouse Sarah parcourent l’Égypte au début du XIXe siècle et font des découvertes archéologiques de premier plan. Ils se fraient tant bien que mal un chemin parmi les dignitaires locaux dont dépendent les autorisations et se retrouvent au cœur de la rivalité franco-anglaise qui oppose les consuls, très déterminés, des deux pays.

L’exposition Voyages en Égypte et en Nubie de Giambattista Belzoni présente neuf installations comme autant d’immenses cases de bande dessinée. Ces tableaux, qui tiennent à la fois du diorama et du pop-up géant, sont chacun composés de décors en gravure de l’époque dans lesquels les personnages dessinés évoluent sur différents plans. Les scènes se succèdent de manière chronologique et présentent chacune un moment important des voyages du couple Belzoni. Au dos de chaque tableau, un texte adapté du journal des explorateurs développe le thème abordé dans le diorama, suivi des planches correspondantes dans la bande dessinée. Une carte, des gravures, des dessins de Belzoni lui-même, des photos et d’autres documents complètent le propos. Philippe Mainterot, égyptologue et maître de conférences en histoire de l’art et archéologie à l’université de Poitiers, apporte son expertise historique à la série et à l’exposition. Une déambulation originale et enrichissante dans les débuts mouvementés de la recherche archéologique en Égypte.