Colloque international organisé sous la coordination de Nicolas Tran (HeRMA / Université de Poitiers) et Lindsey Vandevoorde (Université de Gent), en partenariat entre l'École française de Rome, Academia Belgica, l'Institut historique belge de Rome, Universiteit Gent, l'Université de Poitiers et l'Institut Universitaire de France.

• Rome, École française de Rome

• 17-18 octobre 2016

 

 

Présentation

Depuis le début des années 2000, l’historiographie de la société romaine a connu de profonds bouleversements. Alors que les chercheurs étaient depuis longtemps conscients des subdivisions hiérarchiques des classes dirigeantes, du simple décurion au sénateur de rang consulaire, les autres catégories de la population tendaient trop souvent à être considérées comme une masse indistincte. Cette vision a beaucoup changé si bien que le temps d’une synthèse collective, associant des historiens et des archéologues issus de traditions différentes, semble venu.

Lors de ce colloque, on tentera de mettre au jour des stratégies socio-économiques, fondées notamment sur la compétition entre pairs ou les relations avec les puissants, visant à améliorer ou au moins à maintenir sa condition et/ou celle de sa descendance.