Rencontre internationale organisée par le laboratoire HeRMA, sous la coordination de Nicolas Tran.

• 10-11 octobre 2013

• Poitiers, faculté des Sciences humaines et arts, hôtel Fumé
salle Guillemet (jeudi 10 octobre) et salle des Actes (vendredi 11 octobre)

 

 

Présentation

En 1991, André Lespagnol publiait Messieurs de Saint-Malo : une élite négociante au temps de Louis XIV. Ce maître livre explique l’émergence d’un groupe marchand d’envergure internationale. Des acteurs flamboyants du capitalisme commercial des Temps Modernes y sont scrutés avec l’acribie également déployée par Paul Butel ou Charles Carrière, par exemple, dans l’étude des négociants de Bordeaux et de Marseille. Ces grands ports du XVIIIe siècle étaient dominés par quelques grandes familles, dont la supériorité au sein du « monde de la marchandise » était très nette. Pour définir cette position, l’expression « élite négociante » ne semble guère avoir prêté le flanc à la critique.
Or, comme l’Europe moderne, le monde romain a vu ses horizons commerciaux spectaculairement repoussés, en Méditerranée et au-delà, durant le dernier siècle de la République et le Haut-Empire. Qui furent les principaux acteurs de cette expansion ? Les marchands romains au long cours formaient-ils une véritable « élite négociante » ? Leur condition est-elle plus intelligible en usant de cette notion ? Ces questions seront au cœur de la rencontre internationale organisée à Poitiers, les 10 et 11 octobre. À la deuxième et à la troisième, seules des réponses nuancées peuvent être apportées.
D’une part, certains hommes d’affaires romains ont clairement affiché des signes extérieurs de réussite, de richesse et de reconnaissance sociale. Mais d’autre part, nombre d’entre eux étaient les dépendants de grands personnages, étrangers au monde du travail, si bien que leur implication dans l’économie n’est compréhensible qu’à travers les formes d’infériorité juridique et sociale qui caractérisaient leur statut.

 

Programme

Jeudi 10 octobre 2013

• 10h – Accueil des participants

• 10h15 – Nicolas Tran (Poitiers)
Les acteurs du grand commerce romain. Pistes de réflexion

• 11h15 – Pause

• 11h30 – Mantha Zarmakoupi (Athènes)
Les maisons des négociants à Délos : structuration de l’espace domestique dans une société en mouvement

• 14h – Athanase Rizakis (Athènes)
Les « affaires » des Romains en Grèce. Quelques études de cas

• 15h – Lucia Rossi (Rouen)
Entre gentes putéolitaines et élite alexandrine : étude des acteurs du commerce au long cours dans l’Égypte romaine

• 16h – Pause

• 16h15 – Séverine Lemaître (Poitiers)
Amphores italiques sur la côte sud-anatolienne. Réflexion à propos des réseaux commerciaux en Méditerranée orientale (IIe s. av. J.-C. / Ier s. ap. J.-C.)

 

Vendredi 11 octobre 2013

• 9h – Wim Broekaert (Gand)
Sticky fingers. The investment structure of the Spanish oil business

• 10h – Lindsey Vandervoorde (Gand)
Of Mice and Men:Augustales as Economic Actors

• 11h – Pause

• 11h15 – Michel Christol (Paris I)
Conclusions et perspectives