Études menées par Pascale Ballet, Mathilde Carrive, Camille Frugier, Séverine Lemaître, Stéphane Martin, Loïc Mazou.

Présentation

Le conditionnement des marchandises est une étape importante avant le début du processus de leur commercialisation, lorsqu’elle est envisagée. Le choix de l’emballage, destiné à préserver les qualités et la quantité du produit, alimentaire notamment, transporté tout au long de son acheminement, s’est posé aux anciens de manière aiguë en l’absence de généralisation de système de réfrigération et compte tenu des distances parfois longues sur lesquelles les produits sont acheminés. Séchage et transformation en conserve des denrées dans des liquides sucrés ou salés étaient très répandus.

Les emballages en terre cuite comme les amphores ou plusieurs types de pots à deux anses ont voyagé parfois à travers l’espace méditerranéen. S. Lemaître a réalisé une enquête sur les récipients levantins (amphores et pots de conserves) mis au jour en France.

Les phénomènes d’imitations de modèle d’amphores bien connus pour les amphores posent question. S. Lemaître s’est par exemple interrogée sur les types d’amphores orientales imitées à Lyon. La concordance de traits morphologiques communs entre modèles et imitation d’une part et gamme de produits transportés d’autre part, étaye l’hypothèse de la mise en œuvre de la notion de packaging dès l’Antiquité.

Le stockage des marchandises constitue une autre étape dans l’organisation segmentée des échanges à la période antique. Les phénomènes de concentration puis de redistribution des marchandises sont aujourd’hui bien attestés. Les travaux sur le stockage des céréales dans la moitié nord de la Gaule conduits par S. Martin ont fait l’objet d’une publication collective en anglais et en français. Elle avait pour ambition de proposer un état des lieux des connaissances, notamment en termes de recension des structures de stockage, mais également de proposer de nouvelles pistes, en particulier en termes de quantification des capacités de stockage. Certains résultats de cette enquête ont servi à un chapitre de synthèse critique sur les indicateurs quantitatifs du développement économique en Gaule, que les aléas de l’édition ont fait paraître en 2018 avant le volume collectif ; ce chapitre reprend également des éléments des enquêtes numismatiques menées dans le cadre du thème Réseaux de circulation et de commercialisation des objets manufacturés et des denrées, développé ci-après.

La fouille par L. Mazou d’un bâtiment identifié comme un grenier, destiné au stockage des céréales sur le site de Bouto dans le delta égyptien nord-occidental a fait l’objet d’une communication lors d’un séminaire de recherche de Master organisé à Poitiers par S. Lemaître intitulé Pratiques alimentaires dans l’antiquité : les sources documentaires en mars 2018. Le stockage constituait le thème central d’une communication faite par L. Mazou et P. Ballet en 2020 à propos d’un grenier mis au jour sur le site de Bouto.

Le stockage a également lieu en contexte domestique, au terme du processus de commercialisation ou de redistribution en particulier en milieu urbain. L’analyse par S. Lemaître des mobiliers amphoriques provenant de la cave incendiée d’une maison de Reims antique a révélé la réutilisation de conteneurs vinaires d’origine italique et de Narbonnaise pour la conservation d’un stock de céréales.

 

Principales productions scientifiques

Mazou L., Ballet P., communication : « Un thesauros/grenier à Bouto. Architecture et organisation d’un bâtiment de stockage dans le delta nord occidental à l’époque impériale », Architecture et techniques de construction des bâtiments et aménagements de stockage en Égypte et au Soudan anciens, organisé par A. Bats et N. Licitra (Lettres Sorbonne Université/CRAterre), 28-29 septembre 2020.

• Lemaître S., « Conserver, stocker et transporter les fruits et les légumes », La gastronomie romaine. De la cuisine au banquet, Dossiers d’Archéologie HS, n° 39, 2020, p. 22-25.

Martin S., « Pelletait-on le grain à l’époque romaine ? À propos de deux textes de Columelle et Pline l’Ancien », dans M. Blandenet, M. Bretin-Chabrol (éd.), La terre et le grain. Lectures interdisciplinaires de Columelle, De re rustica, I et II, Actes du colloque Columelle et les céréales (Lyon, 25-26 septembre 2018), Lyon, 2020 (CEROR 54), p. 199-205.

Mazou L., Ballet P., Allah el-Dorry M., Fournet J.-L., Lecuyot G., L. Rossi, « Un thesauros/grenier à Bouto. Approches préliminaires sur l’écosystème du site à l’époque impériale », BIFAO 119, 2019, p. 225-257.

Mimmo M. et Carrive M., « Rivestire e proteggere le pareti degli edifici in epoca romana. I casi dei magazzini di Roma, Ostia e Portus », dans I. Fumado Ortega et S. Bouffier (éd.), Mortiers et hydraulique en Méditerranée antique, Archéologies méditerranéennes, Aix-en-Provence, 2019, p. 111-128.

• Martin S. (éd.), Rural granaries in northern Gaul (sixth century BC – fourth century AD). From archaeology to economic history, Leyde/Boston, 2019 (Radboud Studies in Humanities 8). xii+182 p., 38 fig. couleurs et N/B, 9 tab [en ligne].

• Martin S., « Introduction », dans S. Martin (éd.), Rural granaries in northern Gaul (sixth century BC – fourth century AD). From archaeology to economic history, Leyde/Boston, 2019 (Radboud Studies in Humanities 8), p. 1-10 [en ligne].

• Martin S., « Calculating the storage capacities of granaries: a tentative model », dans S. Martin (éd.), Rural granaries in northern Gaul (sixth century BC – fourth century AD). From archaeology to economic history, Leyde/Boston, 2019 (Radboud Studies in Humanities 8), p. 33-47 [en ligne].

• Martin S., « Storage in a non-villa landscape: the Batavian countryside », dans S. Martin (éd.), Rural granaries in northern Gaul (sixth century BC – fourth century AD). From archaeology to economic history, Leyde/Boston, 2019 (Radboud Studies in Humanities 8), p. 106-127 [en ligne].

Ferdière A., Martin S., Catalogue de greniers ruraux de Gaule septentrionale, juin 2018. En lien avec le volume Rural Granaries in Northern Gaul (Sixth Century BC – Fourth Century AD). From Archaeology to Economic History, Brill, 2019, Radboud Studies in Humanities [en ligne].

• Martin S., « Peut-on quantifier le développement économique de la Gaule ? », dans M. Reddé (dir.), GALLIA RVSTICA. Les campagnes du nord-est de la Gaule, de la fin de l’Âge du fer à l’Antiquité tardive. Projet « Rurland » financé par l’European Research Council (ERC). 2 – Synthèse, Bordeaux, 2018 (Mémoires Ausonius 50), p. 585-610.

Mathelart P., Florent G., Brunet M., Lemaître S., Sindonino S., Zech-Matterne V., « Un contexte inédit daté de la fin du IIe siècle ou du début du IIIe siècle apr. J.-C. à Reims (Marne) : les mobiliers découverts dans les restes d’un incendie », dans SFÉCAG, Actes du Congrès de Nyons, Marseille, 2015, p. 577-592.

• Lemaître, S., « L’Orient en Occident : formes et contenus d’amphores importées et produites à Lyon », dans S. Lemaître et C. Batigne Vallet (éd.), Abécédaire pour un archéologue lyonnais. Mélanges offerts à Armand Desbat, Archéologie et Histoire Romaine 31, Éditions Monique Mergoil, Montagnac, 2015, p. 191-198.