Études menées par Karl Azzam, Pascale Ballet, Isabelle Bertrand, Julie Caron, Mathilde Carrive, Camille Frugier et Séverine Lemaître.

Présentation

À l’époque romaine, l’activité de production de décors ou d’artefacts ne nécessite pas forcément d’installation « lourdes » générant des vestiges archéologiques importants. Ceux-ci sont même parfois extrêmement ténus. Des réflexions sur les lieux de métier des artisans peintres ont été développées par M. Carrive dans le cadre du séminaire de Master 1 « Pratiques économiques » du parcours Mondes antiques en 2019 et 2020.

Parallèlement, l’étude de nombreux ensembles d’artefact en matières osseuses livré par les fouilles en archéologie préventive ou programmée a nourri les travaux d’I. Bertrand sur l’activité des artisans travaillant ces matières dans un grand Centre-Ouest de la Gaule. De même, en Orient, K. Azzam s’intéresse à cet aspect dans le cadre de sa thèse sur Les objets en os des fouilles archéologiques de Beyrouth.

Les ateliers des potiers antiques ont parfois laissé davantage de vestiges archéologiques. Les structures de cuisson sont les plus mieux conservées mais des fosses d’extraction d’argile ou encore les traces en négatif des tours de potiers peuvent également être détectées. Dans l’ouest de la Gaule, les travaux menés par L. Trin-Lacombe et ses collaborateurs en Pays-de-la Loire et le Morbihan dessinent l’évolution de l’organisation de l’artisanat potier dans la région à l’époque romaine.

Sur le site de Bouto, P. Ballet et L. Mazou se sont également intéressés aux activités artisanales associées à la ville ptolémaïque et romaine. Le site, identifié comme un grand centre pour les arts du feu a livré de nombreux vestiges liés à ces activités : fours de potiers, amas de tessons de terre cuite laissés sur place, creusets destinés au travail des alliages à base de cuivre.

En territoire picton, la thèse de C. Frugier L’économie du vin en territoire Picton dans l’antiquité : les productions régionales a été initiée en 2019 dans le cadre du programme ITIVIN soutenu par la région Nouvelle Aquitaine (S. Lemaître coord.). Elle a comme objectif de mesurer le rayonnement économique des ateliers de potiers ayant fabriqué des amphores imitant des modèles méditerranéens aux premier et second siècles de notre ère. Pour cela, elle étudie les amphores produites régionalement en les caractérisant optiquement (macrophotographies, pétrographie) pour connaître l’abondance, la taille et la nature des inclusions présentes dans les pâtes et via des analyses élémentaires (Fluorescence de rayons X), qui donnent accès à la composition chimique des céramiques. Le premier volet de la thèse consiste à effectuer ce travail d’analyse sur des ateliers de production pictons : Gourgé (Deux-Sèvres), Naintré (Vienne) Rezé (Loire-Atlantique) et Mougon-Crouzilles (Indre-et-Loire), avant d’étudier des collections issues de sites de consommation à Poitiers et au sein du territoire picton entier afin de mesurer la diffusion des amphores régionales et de comprendre les réseaux d’échanges antiques.

Enfin, sur le même territoire de recherche, J. Caron s’intéresse, dans le cadre de sa thèse, à l’artisanat de la construction dans le cadre résidentiel (modes de construction des murs, mosaïques et décors peints). Les études pétrographiques des roches décoratives, déjà initiée pendant ses travaux de Master, se poursuivront et s’accompagneront d’analyses de roches de construction et de mortiers. De même, la découverte inédite de déchets de taille en mosaïque sur le Jardin des Droits Humains en 2019 vient nourrir ses réflexions sur le travail des mosaïstes.

En parallèle, des travaux de master portant sur l’organisation des ateliers de potiers du territoire picton ont également été engagés sous la direction de S. Lemaître.

 

Principales productions scientifiques

• Bertrand I., « L’instrumentum : premières identifications et études » et « Les restes du travail des alliages cuivreux dans l’espace 6 : fragments de creusets et de moule (périodes 3A et 3B) », dans Baigl J.-P., Lavoix G., Nouvelle-Aquitaine, Charente-Maritime, Saintes, Rue Bernard, La Providence, courtine du château médiéval. Saintes, La Providence : des origines de l’agglomération au château médiéval, Évolution d’un quartier au cœur de la ville. Inrap NA&OM, Pessac 2019, vol. 2, p. 267-275 ; p. 276-292.

• Bosc-Zanardo B., Alcantara A., Ducreux A., Poirier-Coutansais C., Trin-Lacombe L., « Un quartier périphérique de l’agglomération gauloise de Saint-Gence / La Gagnerie (Haute-Vienne), compte rendu de la journée d’information de l’AFEAF (2 février 2019), 2019.

• Le Boulaire Ch., Mortreau M., Thébaud S., Trin-Lacombe L., « Évolution de l’organisation de l’artisanat potier en Pays de la Loire et Morbihan », dans Rivet L.(dir.), SFECAG, Actes de Congrès de Maubeuge-Bavay (30 mai-2 juin 2019), 2019, p. 103-122.

Frugier C., Lemaître S., Thirion-Merle, Pianet I. Cantin N., communication par poster : « Wine economy in Picton Territory (1st – 2nd Century AD). Study of the locally produced amphorae », XVe EMAC (European Meeting on Ancient Ceramics), Barcelone, 16-18 sept. 2019.

Ballet P. et Mazou L., communication : « Bouto, un centre majeur des arts du feu aux époques ptolémaïque et impériale en Égypte », colloque intcrnational Expérimentation ab initio et analogie : Apport de l’archéologie expérimentale à la fouille et aux études de mobilier, Paris-Saclay, 25 sept. – 2 oct. 2019.

• Téreygeol F., Mazou L., communication « Les creusets de Bouto, époque romaine : fondre le cuivre et ses alliages dans des creusets crus », colloque international Expérimentation ab initio et analogie : Apport de l’archéologie expérimentale à la fouille et aux études de mobilier, Paris-Saclay, du 25 sept. au 2 oct. 2019.

• Guitton D., Leconte S. (dir.), Nouvelle-Aquitaine, Deux-Sèvres, Faye-sur-Ardin, la Vallée Bateau : un atelier de potier du VIe siècle. Rapport de diagnostic archéologique, Poitiers, Inrap Grand-Sud-Ouest, 2017, 58 pages.

• Bertrand I., « Déchets artisanaux, mobilier osseux et métallique », dans Billy B. (dir.) Nouvelle-Aquitaine, Vienne, Poitiers, 44 rue Carnot, Rapport de diagnostic, Inrap GSO, Bègles, 2017, p. 42-45.

• Bertrand I., « Annexe 4. Étude des mobiliers en métal (alliages cuivreux, fer), en matières dures animales, en verre et en terre cuite », dans E. Barbier, K. Lagorsse, P. Duneufjardin (dir.), Limousin, Corrèze, Brive-la-Gaillarde, Place Charles de Gaulle – Place Latreille. Nouvelles découvertes aux abords de la collégiale Saint-Martin (Ve-XIXe s.), Rapport de fouilles, Inrap GSO, vol. 2, Bègles, 2015, p. 156-176.

• Ballet P., Lemaître S., coordination de la journée d’études Ateliers de potiers : savoir-faire et espaces. De l’archéologie à l’ethnologie, dédiée à la mémoire de Maurice Picon ; en partenariat avec l’espace Mendès France, Poitiers, 13 janvier 2015.