La céramique de Lycie (Turquie) et de Chypre. Production et échanges.

Le projet sur la Lycie s’est développé, au sein du programme franco-allemand Xanthiaca, Poleis, sanctuaires et territoires dans la vallée du Xanthe à l’époque gréco-romaine (Bordeaux 3 / Munich) financé par l’ANR (2011-2013). L’un des thèmes explorés, centré sur les études de céramique antique s’intitule Les faciès céramiques dans la basse vallée du Xanthe : entre productions et consommation (S. Lemaître dir.). Les connaissances portant sur les productions céramiques de la Lycie antique ont, en effet, beaucoup progressé ces dernières années grâce, entre autres, à l’appui accordé par le programme Euploia (Ausonius, Bordeaux 3) financé par l’ANR (2007-2009). Dans un premier temps, l’étude des poteries produites localement s’est appuyée sur la caractérisation physico-chimique des pâtes des céramiques de cuisine dont la typologie a été établie à partir du mobilier provenant de sites où les récipients en terre cuite avaient été utilisés : Xanthos, Létôon de Xanthos, Limyra.

En effet, la seule cité lycienne à avoir livré des fours de potiers, indices tangibles de production des céramiques, est Patara. Les poteries issues de cet atelier n’ont pas fait pour le moment l’objet d’analyse ni minéralogique, ni chimique. Les problématiques liées aux céramiques communes à pâte calcaire fabriquées en Lycie, entre le début de la période hellénistique et l’époque romaine tardive, reposent sur les travaux d’un doctorat soutenu en 2013 par C. Rocheron (Ausonius, Bordeaux 3).

Dans le cadre du programme Xanthiaca, des analyses chimiques en fluorescence X ont été réalisées au Laboratoire de Céramologie, UMR 5138 de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée à Lyon sous la direction de Y. Waksman (CNRS, UMR 5138, Lyon 2). Enfin l’approche minéralogique a été effectuée par N. Cantin (CNRS, UMR 5060, Bordeaux). Les résultats acquis lors du programme amputé par l’arrêt brutal de la mission archéologique française de Xanthos-Létôon ont été présentés lors d’une journée d’étude organisée à l’université de Poitiers en mai 2013 intitulée La Lycie et ses voisins : productions céramiques et échanges commerciaux, dont les actes doivent être publiés dans la collection Scripta Antiqua aux éditions Ausonius (actes en préparation).

Les relations entre la Lycie et Chypre aux époques romaine et romaine tardive (Ier s. av. J.-C. / VIIe s. ap. J.-C.) ont également fait l’objet d’une analyse détaillée dans le cadre de Xanthiaca. Des liens étroits, d’ordre économique, mais aussi politiques et culturels semblent avoir existé entre ces deux entités géographiques à différentes périodes, ce dont les textes antiques, aussi bien que les vestiges archéologiques mobiliers se font l’écho. Plus précisément, les études archéologiques ont montré une communauté de répertoire entre les productions chypriotes et les poteries utilisées par les Lyciens. Une des questions sur lesquelles nous nous portons notre attention est la détermination de la part des céramiques importées réellement de Chypre et de celle des céramiques produites localement, c’est-à-dire que les potiers lyciens ont imitées. Dans ce but, des analyses chimiques et minéralogiques sont menées sur différentes catégories de mobiliers céramiques : céramiques de cuisine, amphores et vaisselle de table. Au sein du programme, l’approche archéologique de ces différentes questions a été supervisée par S. Lemaître qui étudie plus spécifiquement des amphores, tandis que les autres catégories céramiques seront abordées dans le cadre de recherche doctorales.

S. Elaigne, S. Lemaître, « De la vaisselle et du vin chypriote au Létôon de Xanthos à l’époque romaine », Topoi 19/2, 2014, p. 7-35.

S. Lemaître, S.Y. Waksman, M.-C. Arqué, B. Marksteiner, E. Pellegrino, C. Rocheron,  « Identité régionale et spécificités locales en Lycie : l’apport des céramiques culinaires », in P. Brun, L. Cavalier, K. Konuk, F. Prost (éd.), Euploia. La Lycie et la Carie antiques, Mémoires 34, Ausonius, Bordeaux, 2013, p. 189-212.

P. Brun, L. Cavalier, K. Konuk, F. Prost (éd.), Euploia. La Lycie et la Carie antiques, Mémoires 34, Ausonius, Bordeaux, 2013, p. 189-212.

S.Y. Waksman, S. Lemaître, avec la collaboration de M.-C. Arqué, B. Yener-Marksteiner et E. Pellegrino, « Céramiques culinaires de Lycie aux époques romaine et proto-byzantine : approches archéologiques et archéométriques », in S. Menchelli, S. Santoro, M. Pasquinucci et G. Guiducci (dir.), LRCW3, Late Roman Coarse Wares, Cooking Wares and Amphorae in the Mediterranean, Archaeology and archaeometry, Actes du colloque international de Parme et Pise (mars 2008), BAR International Series 2185 (I et II), 2010, p. 781-790).

Recherche

Menu principal

Haut de page