Publication : La vie publique des cités dans l’Occident romain

Delphine Ackermann a participé à l’édition d’un ouvrage rassemblant les publications de Bertrand Goffaux, notre collègue trop précocement disparu.

 

vie publique des cités_couv

 

Fruits d’un travail de recherche patient et méthodique, fondés sur des lectures critiques, renouvelées et toujours croisées de la documentation littéraire, épigraphique ou archéologique, les articles de Bertrand Goffaux réunis dans ce livre forment une contribution majeure à l’histoire de la vie des cités de l’Occident romain. L’auteur s’y intéresse d’abord à la construction publique et à la formation des paysages urbains en étudiant le rôle des différents acteurs et les mécanismes de financements qu’ils impliquaient. Il en étudie les dimensions symboliques et mémorielles, lues et décryptées dans les discours des Anciens transmis par les textes ou les inscriptions. Exemple détaillé et illustré de sa démarche, l’analyse des constructions collégiales et associatives qui occupe une belle part de l’œuvre de l’auteur lui permet de nuancer nombre d’idées reçues et livre une rigoureuse et intelligente grille de lecture de ces édifices et de leur insertion dans la ville. Enfin, l’auteur s’intéresse à la place des cultes et à l’organisation religieuse provinciale, toujours pour mieux comprendre l’histoire des communautés civiques. Si la péninsule Ibérique constitue un lieu d’étude privilégié, l’ensemble des études rassemblées dans cet ouvrage s’ouvre aux autres provinces d’Occident et à l’Italie.

Bertrand Goffaux (1973-2013), ancien élève de l’université de Louvain, était maître de conférences en histoire romaine à l’université de Poitiers, ancien membre de la Casa de Velázquez. Philologue, épigraphiste et archéologue, auteur d’une thèse inédite sur La construction publique des cités de l’Hispanie romaine (218 av. J.-C. – 284 apr. J.-C.), il était un spécialiste de l’histoire des cités et de la vie provinciale sous l’Empire romain.

Recherche

Menu principal

Haut de page