Stéphane MARTIN

Situation professionnelle

Docteur en archéologie

Chercheur associé à HeRMA

 

Thèmes de recherches

  • Histoire et archéologie de l’Occident romain (en particulier Gaules et Germanies) depuis la fin de l’âge du Fer jusqu’à l’Antiquité tardive
  • Histoire économique et monétaire
  • Numismatique celtique et romaine
  • Production, circulation et stockage des céréales

 

Formation

Docteur en Archéologie, École Pratique des Hautes Études, 2013 : Du statère au sesterce. Rome et la Gaule septentrionale et orientale (150 av. J.-C. – 50 ap. J.-C.).

Directeurs de thèse : Michel Reddé, Michel Amandry.

Jury de thèse : Michel Amandry, Jérôme France (président), Katherine Gruel, Colin Haselgrove (rapporteur), Michel Reddé, Arnaud Suspène (rapporteur).

Mention Très honorable avec félicitations du jury.

 

Parcours professionnel

  • 02-04/2018 : post-doc, projet ERC RurLand, École Pratique des Hautes Études.
  • 02/2015-01/2018 : post-doctoral researcher in Roman archaeology, Radboud Universiteit Nijmegen.
  • 09/2013-08/2014 : ATER à temps plein en Histoire ancienne, Université Toulouse II-Le Mirail (maintenant Jean-Jaurès)
  • 09/2012-08/2013 : chargé de cours vacataire en Histoire ancienne, Aix-Marseille Université.
  • 2010-2011 : moniteur en Histoire ancienne, Université Rennes 2 (dans le cadre du contrat doctoral).
  • 10/2009-09/2012 : doctorant contractuel, École Pratique des Hautes Études.

 

Publications

La majorité des publications sont accessibles sur https://cv.archives-ouvertes.fr/stephane-martin.

Principales publications :

  • Monnaies et céramique sur les sites militaires et civils de Germanie à l’époque augusto-tibérienne. Apports d’une étude croisée », dans L. Rivet, S. Saulnier (éd.), Société Française d’Étude de la Céramique Antique en Gaule. Actes du congrès de Colmar, 2009, Marseille, 2009, p. 151-158 .
  • Monnaies romaines, usagers gaulois et vice versa, dans M. Reddé et al. (dir.), Aspects de la romanisation dans l‘Est de la Gaule, Glux-en-Glenne, 2011 (Bibracte 21/2), p. 937-944.
  • Les monnaies méditerranéennes en Gaule du Nord (150 av. – 100 ap. -C.). L’apport des contextes archéologiques, Revue Numismatique 170, 2013, p. 329-354.
  • Auxiliaria stipendia merere. La solde des auxiliaires de la fin de la guerre sociale à la fin du Ier p.C., dans M. Reddé (éd.), De l’or pour les braves ! Soldes, armées et circulation monétaire dans le monde romain, Bordeaux, 2014 (Scripta Antiqua 69), p. 117-138.
  • La première occupation militaire romaine de Strasbourg (Bas-Rhin), Gallia70-2, 2013, p. 59-89.
  • Circulation de la monnaie et données archéologiques. L’apport de la stratigraphie à l’histoire monétaire, Pallas, 99, 2015, p. 157-173 .
  • (monographie) Du statère au sesterce. Monnaie et romanisation en Gaule du Nord et de l’Est (IIIe a.C. – Ier s. p.C.), Bordeaux, 2015 (Scripta Antiqua 78). Prix SoPHAU 2014, Prix Babut 2016 de la Société française de numismatique, Médaille Allier de Hauteroche 2017 de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.
  • (direction d’ouvrage) Monnaies et monétarisation dans les campagnes de la Gaule du Nord et de l’Est, de l’âge du Fer à l’Antiquité tardive, Bordeaux, 2016 (Scripta Antiqua 91).
  • Dimidii asses. La chronologie des bronzes coupés de la République romaine et du début du Principat, dans L. Bricault, A. Burnett, V. Drost, A. Suspène (éd.), Rome et les provinces. Monnayage et histoire. Mélanges offerts à Michel Amandry, Bordeaux, 2017 (Numismatica Antiqua 7), p. 151-161.

 

 

Recherche

Menu principal

Haut de page