L’image, vecteur et marqueur des acculturations en Méditerranée

Dans le sillage des thèmes liés à l’expression des cultes, HeRMA propose de développer pour le prochain quadriennal une orientation de recherche autour de l’image en tant que vecteur et marqueur des acculturations en Méditerranée, à la lumière du prisme égyptien.  Les modifications politiques qui ont marqué l’Orient méditerranéen et l’Égypte à la fin de l’âge du fer, à la suite de la conquête d’Alexandre, ont entraîné de nouvelles manières de paraître, et ont généré de nouveaux modes de représentation, qui traversent incontestablement des identités politiques et ethniques différenciées. Ce thème dont le point focal sera l’Égypte, sera éclairé par des cas apparentés, en Orient et en Occident, et permettra de dresser une éventuelle sémantique de l’image publique et privée, des élites et des milieux populaires, au travers du processus d’acculturation.

Cette orientation sera appuyée par des regards croisés et des réflexions méthodologiques centrés sur l’image et la représentation en association avec les travaux menés par les collègues littéraires.

L’axe de recherche engagé sur la coroplathie de la fin de la Basse Époque à l’Antiquité  tardive (P. Ballet, G. Galliano, E. Rotté) à la croisée des phénomènes d’acculturation et des processus de production, est alimenté par plusieurs dossiers et recherches doctorales et post-doctorales.

La phase de transition entre la Basse Époque égyptienne et la période hellénistique est étudiée sous ses aspects techniques et iconographiques, en particulier à partir du matériel de la porte orientale de l’Égypte, porte sur le multiculturalisme des sociétés de Méditerranée orientale durant cette période, en particulier la manière dont il se traduit dans l’imagerie de terre cuite (E. Rotté, doctorante). Les aspects techniques, véhicule de spécificités culturelles, sont largement pris en compte dans cette enquête située à la confluence des mondes égyptien, perse et grec. Le prolifique ensemble des terres cuites de Coptos a fait l’objet d’une thèse de doctorat soutenue en 2011 (G. Galliano) et la publication de ce matériel est en cours. Plusieurs études thématiques (hellénisation/acculturation ; images en terre cuite de la batellerie du Nil en collaboration avec P. Pomey) et dossiers (les terres cuites d’Eléphantine dont la fraction byzantine est particulièrement riche, cf. supra P. Ballet et Chr. Lyon-Caen, « Les objets de terre », dans É. Delange (dir.), Les fouilles françaises à Eléphantine (1906-1911). Les archives de Clermont-Ganneau et de Clédat, Mémoires de l’Académie des Inscriptions et des Belles-Lettres 46, 2012, p. 343-373) ont été publiés par P. Ballet qui achève un ouvrage de synthèse sur la coroplathie de l’Égypte gréco-romaine et byzantine.

Quant aux dossiers archéologiques en cours de la période gréco-romaine, les contours de la recherche s’articulent à partir de deux sites du nord-ouest de l’Égypte : celui d’Alexandrie (archives du musée Gréco-Romain, conservés au Centre d’Études Alexandrines ; participation de P. Ballet à l’étude du matériel des fouilles du CEALex). À moyen et à long terme, il est prévu de constituer un groupe de spécialistes, sous l’égide du Centre d’Études alexandrines, pour préparer le catalogue des figurines du musée Gréco-Romain, et ce, avant même la réouverture du musée, grâce à la documentation photographique du CEAlex et au fonds (dont les inventaires) du musée. Des liens étroits sont tissés avec E. Galbois (université de Toulouse) chargée des terres cuites de Tebtynis (Fayoum), ayant pris le relais de P. Ballet.

Pour la période byzantine, P. Ballet et F. Mahmoud (directrice honoraire du musée Copte, Vieux-Caire) doivent achever le catalogue des figurines, au sein d’un vaste ensemble qui regroupe l’ensemble des artefacts en terre cuite de l’Antiquité tardive et du début de la période islamique.

Outre les travaux de recensement documentaire, touchant directement au corpus et son support, l’analyse de la portée symbolique et sociologique de ce mode de représentation sera développée dans le cadre du colloque international sur l’image.

Recherche

Menu principal

Haut de page