Troisième atelier franco-italien de formation intensive à l’épigraphie

Le troisième atelier franco-italien de formation doctorale en épigraphie s’est tenu à Poitiers du 3 au 7 septembre 2018. 16 étudiants, sélectionnés parmi 25 candidats par le comité des Rencontres franco-italiennes sur l’épigraphie du monde romain, ont bénéficié d’une formation intensive alternant leçons théoriques et ateliers pratiques, sur la thématique du « métier d’épigraphiste ». Les conférences des formateurs, magnifiquement initiées par la leçon inaugurale de Silvia Orlandi, ont insisté sur la méthodologie conditionnant l’approche des inscriptions.

L’importance de la contextualisation, de l’histoire des inscriptions au sein des collections ou de la prise en compte du support ont été rappelées et illustrées, que ce soit pour les inscriptions lapidaires, l’instrumentum ou encore les tabulae ceratae. Les ateliers pratiques ont permis de donner aux étudiants une sensibilisation aux techniques de taille de pierre et de gravure ou encore un perfectionnement à la prise de vue numérique adaptée aux inscriptions. Le Musée Sainte-Croix de Poitiers et le Musée d’Aquitaine de Bordeaux ont accueilli des sessions en leurs murs et permis ainsi une approche concrète du matériel. Enfin les doctorants ont eu l’occasion de présenter leurs travaux et de solliciter l’aide des formateurs sur des points précis de leur recherche, grâce à un système de tutorat ainsi qu’à la création d’une plateforme numérique d’échange des données qui a permis de préparer en amont une communication appelée à continuer dans les mois à venir.

Si l’on en croit étudiants et formateurs cette troisième édition (financée par l’Université de Poitiers, l’École française de Rome, l’université de Montpellier – LabEx ArcHiMedE – et l’Institut Universitaire de France) fut donc, à l’identique des deux précédentes, extrêmement fructueuse.

 

Recherche

Menu principal

Haut de page